Ya hanɗa. Ahmed Daniel-Café, et ORELC

Mtama Mungu, kalatsiha. 
Celui qui a confiance en Dieu n’est jamais perdant.
 
Haraka kena ɓaraka. 
« la rapidité ne procure aucune chance ».
Rien ne sert de courir
 
Rahisi ɗe yamua mpisi. 
C’est le bon marché qui a tué le cuisinier.
 
Mbapvi ha mbapvi, kanga udjaya. 
« Petit à petit le panier se remplit ».
Petit à petit l'oiseau fait son nid.
 
Shintru msikiyo. 
« Une chose dépend de son entretien ». 
Pour pouvoir garder un objet en bon état tout dépend de la façon de l’entretenir.

Mdru kadji hula miwa n'orema ngoma. 
« Personne ne sait manger des cannes à sucres tout en tapant du tambour ».
On ne peut pas faire deux choses à la fois.
 
Iyo ɗe ingwe, nyombe ya unyuma. 
« Ce n’est que la corde, la vache est derrière. » 
Si on voit la corde c’est que la vache suit derrière.
 
Mdri mwema kawuhomo msiruni. 
« Un bon bois ne reste pas longtemps dans la forêt ».
 
Mahaba ɗalao djema. 
« L’amour est un bon remède »
 
Mndru kadjitso raha yedja renɗa. 
« Personne ne doit regretter avant d'avoir agit ».

Vale vuliyo lidudja ɗe vahano mlango uliyo. 
« Là où il y a les vagues, se trouve la porte. » 
C'est en affrontant les problèmes qu'on trouve les solutions.

Kayiri hula haraka raha na urongowa haraka. 
« Mieux vaut manger rapidement que parler trop vite ».
Vaut mieux se servir de sa bouche pour bien parler que s'en servir pour bien manger.

Makopo adjali ya duka. 
« Le crédit est un danger pour une boutique ».
 
Ko male male yatsona ntsa. 
« Aucune longueur n'a point d'extrémité ». 
Toutes choses ont une fin.
Traduction en attente
Proverbes recueillis par ORELC, et extrait de LA SAGESSE POPULAIRE DE L'ÎLE D'ANJOUAN (COMORES) de Ahmed Daniel-Café Komedit
Proverbe